Fifty Shades of Grey, le livre dont tout le monde parle

Ce sont mes collègues féminines de bureau  qui m’en ont parlé en premier en me le décrivant comme totalement addictif,  »tu dois absolument le lire, ce roman t’obsédera, et te possédera ». Je ne pouvais pas ne pas m’y intéresser et me faire ma propre idée.

Il s’agit du premier roman d’une trilogie, écrit par l’auteur britannique E.L James. Il retrace la relation entre une jeune diplômée Anastasia Steele et un homme d’affaire Christian Grey, et contient des scènes explicitement érotiques mettant en vedette des éléments de pratiques sexuelles impliquant la servitude, la discipline, le sadisme, le masochisme. Le New York Times a qualifié le livre de « porno pour mères de familles »!

Le livre connait un véritable raz de marée éditorial (plus de 20millions d’exemplaires vendus dans le monde) et comme son succès ne peut s’arrêter la, son adaptation sur grand écran est l’objet de toutes les attentions, depuis qu’Universal a acquis les droits du roman et les  producteurs de « The Social Network’’ sont sur le coup !

Ce qui est intéressant de noter est que l’origine du succès vient de sa diffusion électronique aux Etats Unis permettant de lire en toute discrétion à l’abri des regards indiscrets. Qui n’a pas surpris sa voisine de métro en train de lire discrètement !

Toutefois, la trilogie ne manque pas de détracteurs, en grande partie à cause de son manque évident de qualités littéraires mais mes collègues m’avaient prévenue qu’il ne s’agissait d’un roman littéraire. On peut meme dire qu’il est mal écrit et qu’il y a beaucoup de répétitions et que les descriptions manquent de créativité parfois.

Pour les Frenchies, le premier tome de la trilogie sera publié en France le 17 octobre par les éditions JC Lattès sous le titre « Cinquante nuances de Grey ».

Et vous, l’avez- vous lu? Qu’en avez-vous pensé?

 

Advertisements

A propos Home Sweet London

Jeune maman française expatriée à Londres depuis 12 ans, travaille en marketing, je suis une foodie, une curieuse qui adore Londres et veut vous la faire découvrir à sa façon! Jour après jour, le récit tous azimuts de ce qui m'émeut, m'interpelle, me ravie et fait sourire....au programme des idées, de l'inspiration et je l'espère aussi un peu d'émotion.
Cet article, publié dans Mes découvertes British, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Fifty Shades of Grey, le livre dont tout le monde parle

  1. Diane dit :

    Hé! Super « risqué » comme choix d’article! J’applaudis ton courage éditorial – pas trop tentée par le livre mais intéressée par son succés…

  2. Sophielondon dit :

    Lors de ma retraite de yoga en juillet, 2 ou 3 femmes du groupe le lisaient et ont dit la même chose que toi. J’ai décidé de ne pas le lire, car en fait, je suis sûre que j’ai lu bien mieux avant, des livres qui n’ont sûrement pas vendu autant, comme les journaux d’Anaïs Nin et autres.

  3. Delphine dit :

    J’ai failli l’acheter moi aussi (pour le lire discrètement sur mon Kindle !) mais les mauvaises critiques, notamment sur le style pauvre et répétitif m’ont découragée. Trop de bons bouquins à lire et pas assez de temps !

  4. sabrina dit :

    Le roman qui fait honte à la littérature. La curiosité a pris le dessus après que des dizaines de clientes m’en ont parlé. Je me suis arrêtée de lire en plein milieu. Ce n’est pas seulement mal écrit.. c’est ennuyeux, sans forme, et surtout sans propos. 20 millions d’exemplaire vendu.. c’est quand même inquiétant. Mais le plus drôle reste l’adaptation cinématographique.. un porno est un porno.

  5. audrey dit :

    La litterature, ce n’est pas seulement Hugo ou Zola … Malgre l’absence de style et de vocabulaire ou les rebondissements previsibles, je dois quand meme souligner que l’auteur sait tenir le lecteur en haleine. J’ai lu la trilogie et j’avoue avoir pu passer plusieurs heures d’affilees le bouquin entre les mains … Cependant, je ne suis pas emballee par les adaptations cine, elles sont souvent tres decevantes .
    Et concernant le caractere  » porno », on voit beaucoup plus choquant dans certains films, et meme la litterature francaise ( lisez donc Les Vaisseaux du coeur par Benoit Groult sans rougir !).
    Bref, on est libre de ne pas aimer … c’est une affaire de gout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s